mardi 15 décembre 2015

Et la masturbation dans tout ça ? (partie 2)

Partie 2

Bon dans la première partie de cette article , je vous ai exprimé mes doutes concernant mon rapport à la masturbation. Faut il que je cesse aussi de me masturber ? Dans cette seconde partie je vais tout simplement répondre à cette question.


Si pour certains dépendants , l'arrêt de la masturbation est une condition nécessaire à leur sevrage , je pense que chez d'autres dépendants ,comme moi, ce n'est pas une obligation à court ou moyen terme. Je vais tenter de m'expliquer avec un exemple : la dépendance au tabac.

Alors déjà je tiens à dire que je n'ai jamais fumé (j'aurai préféré être dépendant à ça qu'au porno...) de ma vie mais comme tout le monde j'ai bien remarqué l'essor des cigarettes électroniques. Grâce à la présence de nicotine dans le liquide des e- cigarettes , elles représentent une forme de substitut aux cigarettes traditionnelles tout en étant bien moins nocives. L'objectif final n'est pas de devenir dépendants à ces nouvelles cigarettes mais de justement permettre d'arrêter de fumer. Vous allez sans doute me dire :«  Oui tu es gentil mais tout ça on le sait déjà et puis d'ailleurs où veux tu en venir ? »

Et bien la masturbation c'est un peu ma cigarette électronique à moi (masturbation devant le porno = cigarette classique et masturbation cérébrale = cigarette électronique). Certes la masturbation a un lien fort avec ma dépendance mais elle représente aussi une forme de substitut . Car dans les moments où j'ai envie de replonger dans le porno , la masturbation peut se révéler être une alliée de taille... Je sais ainsi qu'après m'être masturbé , l'envie de regarder du porno sera presque inexistante tout comme l'envie de fumer une vrai cigarette sera moins importante après avoir « vapoter ».Et pour continuer dans la comparaison , j'ai lu récemment un article qui disait la chose suivante :

« La différence entre la dépendance entre e-cigarette et cigarette classique semble cependant très intéressante, puisque la majorité des e-fumeurs commence spontanément, au bout d'un mois, voire plus tôt à diminuer sa consommation de nicotine.... Ce qui n'est bien sûr pas le cas avec les cigarettes à tabac ».

J'observe actuellement exactement la même chose avec la masturbation. Depuis le début de mon sevrage , la fréquence des mes masturbations a diminué. Avant je me masturbais en moyenne 1 à 2 fois par jour ( toujours devant du porno sauf exception) alors que depuis l'arrêt de ma consommation de film x , je suis à environ 5 masturbations..... par semaine. On peut donc dire que j'ai baissé cette fréquence d'environ 50% , ce qui n'est pas anecdotique. A fortiori le temps que je consacre maintenant à chaque masturbation est d'au maximum 10 minutes alors qu'avant c'était au grand minimum le double (+ temps de recherche de vidéos pornos....)

Mon objectif désormais est de réduire peu à peu la fréquence de mes masturbations mais honnêtement je ne suis pas hyper confiant sur ce point. Le gros problème c'est les moments ou je me masturbe alors que je n'en ai pas envie , je le fait plus par réflexe , par habitude de x addict. Des fois même , je suis sur mon ordinateur en train de regarder une série et sans grande raison , je commence à me toucher. C'est là que je vois que mon cerveau est encore bien atteint !

Ps : Dans cette article je ne veux surtout pas généraliser. Certaines personnes ont nécessairement besoin de stopper la masturbation dite cérébrale car elle les ramène inéluctablement vers le porno. En ce qui me concerne j'en suis à 46 jours sans porno et pour le moment j'arrive à faire face à mon addiction sans stopper la masturbation . J'espère juste que ça va continuer comme ça.


2 commentaires:

  1. VaporFi is the #1 electronic cigarettes provider on the market.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer